La liberté d’apprentissage

Il nous semble très important, voire vital, que chaque enfant puisse apprendre à son rythme. Tout simplement parce qu’aucune personne n’a le même vécu qu’une autre et que cela change la vitesse à laquelle elle comprend, apprend et retient chaque sujet. Ainsi, un enfant dont la famille pratique les mathématiques, la musique, l’art, le français ou parle plusieurs langues aura naturellement des facilités pour ce domaine et moins pour d’autres qui lui seront moins familiers.

Permettre à chaque enfant d’apprendre au moment où il le souhaite, comme il le souhaite, les connaissances qui lui semblent utiles, est donc essentiel.

L’utilité d’avoir acquis les notions du « socle commun de connaissances, de compétences et de culture » de l’éducation Nationale peut être expliquée aux enfants comme étant la base que la société française attend d’eux pour être des citoyens. A leur échelle, ils sauront alors qu’ils peuvent atteindre à tout âge des niveaux d’aptitudes reconnus, avec lesquels ils pourront faire ce qu’ils ont envie dans leur vie.

Parmi les apprentissages prévus par les programmes scolaires de l’Éducation Nationale, l’enfant choisit d’apprendre ce qui lui plaît, à son rythme, sur des supports pédagogiques progressifs et auto-évaluant (il constate lui-même son erreur ou son succès), avec l’adulte comme ressource disponible mais pas constante.

L’enfant retiendra mieux, plus longtemps et sans effort ce qu’il a appris avec plaisir et élan. Un enfant peut donc avoir des niveaux différents selon les matières scolaires et non-scolaires qu’il étudie et pratique. Si nécessaire, l’équipe pédagogique rappelle à chaque enfant le niveau scolaire attendu à son âge pour passer dans la classe supérieure. Il peut participer à tous les ateliers qui l’intéressent, sans être limité par son âge, tant qu’il respecte les règles de groupe.

La progression dans les apprentissages s’appuie sur les programmes d’enseignement nationaux et le socle commun des connaissances, des compétences et de culture. L’équipe pédagogique invitera chaque enfant, dans le respect de son développement, à acquérir au minimum les connaissances et compétences attendues à son âge.

L’enfant peut progresser d’un niveau dans le programme scolaire une fois qu’il a montré qu’il avait acquis toutes les connaissances du niveau précédent. L’enfant choisit à quel moment il veut montrer ses connaissances (en cours d’année ou en fin d’année). La validation du niveau d’une année scolaire se fait grâce à un livret, complété par l’enfant, qui regroupe l’ensemble des connaissances et compétences attendues selon le niveau scolaire par l’Éducation Nationale. L’enfant remplit seul son livret et les résultats sont validés par l’enseignant(e) de l’école. S’il n’y arrive pas, l’enfant est simplement invité à recommencer (au moins un mois après).

Ainsi, il sait précisément ce qui lui manque pour avancer et peut se motiver pour s’améliorer sans craindre de s’être trompé. 

Dans le cas où l’enfant ne trouverait pas en lui-même l’envie d’apprendre et de progresser, l’équipe l’accompagnera à redécouvrir ses centres d’intérêts, la curiosité d’apprendre et l’utilité de développer ses compétences.

Pour les plus grands, l’apprentissage se fait aussi par la conception, la présentation et la réalisation de projets regroupant les différentes connaissances et compétences attendues à leur âge (expression orale et écrite, langues, sciences, travail en commun,…). Les projets sont choisis par les enfants. Il n’y a pas de limitations concernant la complexité du sujet. Le sujet et la présentation doivent simplement respecter les règles de l’école.