L’équipe

Florian Brenot, directeur de l’école, psychologue du développement (enfants et adolescents), psychothérapeute, formé en Pédagogie Perceptive, intervenant en milieu scolaire depuis 2010, spécialisé dans l’accompagnement du HPI.

« Cette école est mon projet de vie, j’y ai réfléchi pendant 20 ans et mes 10 dernières années ont été consacrées à acquérir les compétences et les connaissances pour le réaliser avec un maximum de cohérence. Je me suis appuyé sur mes expériences professionnelles en écoles maternelles et élémentaire, publiques et privées, ainsi qu’en centres de loisirs, pour faire mes choix pédagogiques. Ces choix sont étayés par mon parcours en psychologie du développement et ma pratique d’enseignement de la Pédagogie Perceptive et d’accompagnement des enfants et des parents en libéral depuis 2009. Je me suis spécialisé dans les apprentissages et les relations scolaires (plaisir d’apprendre, gestion des contraintes, compréhension du système, orientation) pour mieux accompagner les enfants dans leur rapport à leur famille et à l’école, quelle qu’elle soit. Cela a été une réjouissance de voir ces enfants et leurs familles aller de mieux en mieux au cours des séances, ce sera maintenant un bonheur d’accompagner au quotidien les enfants à découvrir et exprimer tous leurs potentiels. »

L’équipe est en cours de reformation, suite aux délais successifs liés aux ajouts de prérequis à l’ouverture de l’école.

Néanmoins, plusieurs enseignant-e-s m’ont fait part de leur envie de prendre part dans l’équipe et j’ai rencontré plusieurs professionnel-le-s de l’enfance dont les compétences et les personnalités seront parfaites pour l’école.

L’École des Potentiels prévoit  toujours un-e adulte pour 12 enfants. Les prochains membres de l’équipe seront recrutés sur:

  1. leurs capacités humaines avant tout (car les capacités techniques et les concours peuvent être plus facilement acquis que les compétences humaines), dont une bonne connaissance des enfants et un (très) bon relationnel avec eux,

  2. leur expérience d’enseignement (de toute sorte, car c’est une compétence transversale),
  3. leurs certifications et diplômes de compétence reconnus par l’État, impliquant un niveau scolaire suffisant pour garantir une capacité de vision d’ensemble des enseignements dispensés, une flexibilité cognitive et une capacité d’apprentissage en cohérence avec ce qui est proposé,

  4. et enfin leur envie de faire évoluer leurs pratiques professionnelles (savoirs et savoir-faire) et leurs attitudes personnelles (savoir-être).

N.B: cela peut sembler trop de critères à remplir, mais la majorité des professionnel(le)s que j’ai rencontré en 10 ans en possédaient plusieurs. Si le projet vous tente, contactez-nous!

L’équipe est en lien régulier avec plusieurs enseignant(e)s et directeurs/directrices de l’Éducation Nationale, qui ne participent pas directement au projet, afin de bénéficier de leur critique constructive et de garantir aux enfants accueillis à l’école des potentiels de pouvoir revenir à l’école publique quand ils le souhaitent.